media 

 

press 

 

“Comme une douloureuse beauté proche des vocalises humaines, voilà comment chante l’ accordéon de Manu Comté, auteur d’ interprétations de grande virtuosité, pleines de vie et d’ intenses moments dramaturgiques.”

Liberta, culture...(Italie)

 

“L’ accordéoniste et bandonéoniste Manu Comté possède au plus haut degré le swing et la folie de ces musiques qui aiguisent les sens et emballent le coeur.”

François Lafon - Le Monde de la Musique (France)

 

“Il faut mentionner ce trop rare accordéoniste belge à sortir du moule musette pour défier la musique contemporaine (jazz, classique ou world) - lorsque celle-ci veut bien composer pour lui. Cela dit, il s’ en charge aussi lui-même. Il fonde en 1995 l’ ensemble Soledad, dont la renommée est aujourd’ hui internationale. Il participe à de nombreux concerts et festivals en tant que chambriste et soliste à travers le monde, dans des répertoires éclectiques allant du Tango Nuevo à la musique contemporaine en passant par le Jazz et la Chanson française. A l’ image de Richard Galliano, il est de ceux qui écrivent les belles pages de cet instrument populaire par excellence qu’est l’accordéon.”

 Journal “Le Soir”, Encyclopédie sur les Musiques (Belgique)

 

“Débuts parisiens remarqués du groupe Soledad, occasion de découvrir Manu Comté, un accordéoniste de très grand talent !

 Le Monde de la Musique - Flash-back !  (France)

 

La technique peut être impeccable, cela ne suffit pas. Il faut autre chose. Mais quoi ? C'est difficile à dire et pourtant c'est indubitable : ce qui m'est donné à voir me donne la chair de poule ou non. Je suis ému ou non. Immédiatement, sans raisonnement. On est dans l'ordre de l'évidence. Eh bien, Manu Comté ou Richard Galliano sont deux accordéonistes qui "transmettent". C'est rarissime. Mais comment dire cette expérience, quels mots pour la traduire, sinon "présence". A condition de donner à ce terme sons sens le plus fort. Est présent, ce qui impose sa présence et réduit tout le reste du monde au rôle de simple environnement.

L' autre bistrot des accordéons", Michel Rebinguet (France)

 

“Sublunaire, craquant et déchirant...”

 Martine Dumont-Mergeay - La Libre Belgique

 

“Le rôle porteur de l’ ensemble est attribué a Manu Comté, véritable virtuose de l’ accordéon qu’ il maîtrise sans failles. Le jeune belge a reçu de nombreux prix en France, Italie, Allemagne, Belgique,...

Un nom à retenir !”

 M. Frost - CD Kritik (Allemagne)

 

"Le swing, la rage, l'émotion, la sonorité : Soledad... Enfin un groupe de merveilleux Musiciens qui joue la musique d'Astor Piazzolla comme elle doit être jouée... avec Passion. Je suis certain que si Astor Piazzolla était encore parmi nous il dirait, comme il m'a dit souvent lors de collaborations : "Vous avez fait un bon travail !" Je tiens à féliciter Soledad pour la version de Tango pour Claude. Magnifique ! Un disque E-PA-TANT.

"Rhythm, fury, emotion, sonority: Soledad… At last a group of marvellous musicians who play the music of Astor Piazzolla as it should be played… with passion. Magnificent! A stunning disc."

- Musicalement votre, Richard Galliano -

 

Son accordéon plonge dans des abîmes de désespoir curieusement délectables. Une stimulante mélancolie. Des sensations contradictoires qui évoquent l'oximore de Pétrarque : tristesse jouissive, plaisir des amours contrariées, fragments jubilatoires de douloureuses nostalgies. Il y a tout cela dans le jeu de Manu Comté.

 Le blog de Stéphane Dado (Belgique)

 

“Quelques candidates-phares, vraiment remarquables, sortent du lot, il faut citer en premier lieu, pour le premier cycle Emmanuel Comté (accordéoniste) qui n’ obtient pas moins que le Premier Prix avec La Plus Grande Distinction soit 100 % des points; mention évidemment rare, à la mesure des qualités exceptionnelles de ce fin musicien qui développe une palette de nuances et de couleurs sonores presqu’ inimaginable sur cet instrument, tant dans la vibrante chaleur nostalgique du tango argentin que dans le répertoire contemporain plus austère pour accordéon et quatuor à cordes qui n’ ont pas plus de secret pour lui que le plus classique duo d’ accordéons...”

La province (Belgique)

Manu Comté

& accordionist

bandonionist